TOPIRAMATE
EPITOMAX®

Easy Prep Pédiatrie 15 juillet 2020

Posologie
Traitement des épilepsie en monothérapie (1, 2, 3, 4) :

Nouveau-nés et nourrissons : 4 à 6 mg/kg/jour exceptionnellement jusqu’à 8 ou 9 mg/kg/jour (Docteur Hauvain, Hôpital Robert Debré, Paris)
A partir de 2 ans :
Dose initiale : 0,5 mg à 1 mg/kg/jour en 1 prise pendant 1 semaine puis augmenter la dose de 0,5 à 1 mg/kg/jour en 2 prises, par paliers de 1 à 2 semaines
Dose usuelle : 3 à 8 mg/kg/jour
Certaines études montrent des doses allant jusqu’à 30 mg/kg/jour avec un maximum à 50 mg/kg/jour

Traitement des épilepsies, en association avec d’autres médicaments antiépileptiques (1, 2, 3, 4) :

A partir de 2 ans :
Dose initiale : 25 mg/jour au maximum pendant 1 semaine puis augmenter la dose de 1 à 3 mg/kg/jour en 2 prises, par paliers de 1 à 2 semaines
Dose usuelle : 5 à 9 mg/kg/jour en 2 prises
Dose maximale : 30 mg/kg/jour

Traitement prophylactique de la migraine (1) :

Enfants ≥ 12 ans :
Dose initiale : 25 mg/jour en 1 prise le soir puis augmenter la dose de 25 mg/jour par paliers de 1 semaine
Dose usuelle : 100 mg/jour en 2 prises

Classe pharmacologique : Classe thérapeutique :

Général

Indications

Ce médicament est indiqué dans :

  • Le traitement des épilepsies en associations avec d’autre médicaments.
  • Le traitement prophylactique de la migraine.
Classe pharmacologique

Antiépileptique

Liste

1

Classe ATC

N03AX

Spécialités existantes

EPITOMAX® 50mg, 100mg, 200mg cp pelliculé
EPITOMAX® 15, 25 et 50mg existe en gélules microgranules
générique disponible

C.I.

Le topiramate est contre-indiqué chez la jeune fille en âge de procréer sans moyen de contraception efficace.

Précautions d'emploi

Il est recommandé de débuter le traitement à faible dose puis d’augmenter les doses jusqu’à la posologie efficace. La posologie et l’augmentation de la posologie doivent être guidées par la réponse clinique.



Une surveillance des concentrations plasmatiques pour optimiser le traitement par ce médicament n’est pas nécessaire.

Dans de rares cas, l’ajout de topiramate à la phénytoïne peut nécessiter une adaptation de la posologie de la phénytoïne pour obtenir une réponse clinique optimale. L’ajout ou le retrait de la phénytoïne et de la carbamazépine à un traitement en association avec ce médicament peut nécessiter l’adpatation posologique de ce médicament.

Comme avec les autres antiépileptiques, une augmentation de la fréquence des crises ou l’apparition de nouveaux types de crises peuvent survenir chez certains patients avec le topiramate. Ces phénomènes peuvent être dus à un surdosage, à une diminution de concentrations plasmatiques des antiépileptiques associés, à la progression de la maladie ou à un effet paradoxal. Chez les patients avec ou sans antécédent de convulsion ou d’épilepsie, les médicaments antiépileptiques dont le topiramate doivent être arrêtés progressivement afin de minimiser le risque potentiel de crise convulsive ou d’augmentation de la fréquence des crises. Au cours des essais cliniques chez l’enfant, le topiramate a été progressivement arrêté sur une période de 2 à 8 semaines.

Une hydratation adéquate au cours du traitement par topiramate est très importante.

L’hydratation peut diminuer le risque de néphrolithiase.

Une hydratation adéquate avant et pendante des activités telles que l’exercice physique ou l’exposition à des températures élevées peut diminuer le risque d’effets indésirables liés à la chaleur.

Effets indésirables

 Les effets indésirables plus fréquemment rencontrés sont:

  • Nausées, diarrhées,
  • Perte de poids,
  • Dépression,
  • Fourmillement,
  • Somnolence,
  • Douleurs abdominales,
  • Anémie,
  • Agressivité,
  • Acidose, calculs des voies biliaires.

Forme galénique

La préparation est réalisable :

  • Sous forme de gélule.

Les gélules peuvent être ouvertes et leur contenu dispersé dans l’alimentation ou un peu de liquide pour faciliter leur administration.

  • Sous forme de suspension buvable :
  1. À la concentration de 5 mg/ml dans le Syrspend PH4®.

Cette suspension peut être réalisée sans arôme ou avec les arômes suivants: cerise, fraise, framboise, banane, vanille, orange.

  1. À la concentration de 6 mg/ml dans un mélange à parts égales Ora Plus®/Ora Sweet® (arôme agrumes-fruits rouges)

Mécanisme d'action

Le topiramate est classé comme monosaccharide sulfamate-substitué.

Le mécanisme précis par lequel le topiramate exerce son effet anticonvulsivant et son effet prophylactique sur la migraine n’est pas connu.

Les études électrophysiologiques et biochimiques sur cultures de neurones ont identifié trois propriétés susceptibles de contribuer à l’efficacité antiépileptique du topiramate. Les potentiels d’action générés de façon répétitive lors de la dépolarisation soutenue des neurones étaient bloqués par le topiramate de façon temps-dépendante, suggérant un blocage état-dépendant des canaux sodiques.

Le topiramate augmentait la fréquence à laquelle l’acide gamma-aminobutyrique (GABA) activait les récepteurs GABA-A, et augmentait la capacité du GABA à induire l’influx d’ions chlorure dans les neurones, suggérant que le topiramate potentialise l’activité de ce neurotransmetteur inhibiteur.

Cet effet n’est pas bloqué par le flumazénil, un antagoniste des benzodiazépines, de même le topiramate n’augmente pas la durée d’ouverture du canal, différentiant le topiramate des barbituriques qui ¤ont un effet modulateur sur les récepteurs GABA-A.

Le profil antiépileptique du topiramate étant sensiblement différent de celui des benzodiazépines, il pourrait avoir un effet modulateur sur un sous-type de récepteur GABA-A insensible aux benzodiazépines.

Le topiramate antagonise la capacité du kainate à activer le kainate/AMPA (acide alpha-amino-3-hydroxy-5-méthylisoxazole-4-propionique) sous-type du récepteur excitateur de l’amino acide (glutamate), mais n’a pas d’effet apparent sur le N-méthyl-D-aspartate (NMDA) au niveau du sous-type du récepteur NMDA.

Ces effets du topiramate étaient concentration-dépendants dans la gamme de 1 microM à 200 microM, avec une activité minimum observée entre 1 microM et 10 microM. De plus, topiramate inhibe certaines isoenzymes de l’anhydrase carbonique.

Cet effet pharmacologique est beaucoup plus faible que celui de l’acétazolamide, inhibiteur connu de l’anhydrase carbonique, et ne semble pas être un élément important de l’activité antiépileptique du topiramate. Au cours des études précliniques, le topiramate a montré une activité anticonvulsivante dans les tests de convulsion maximale par électrochoc (MES) chez le rat et la souris et est efficace sur les modèles murins d’épilepsie, qui incluent les convulsions toniques et les absences chez le rat spontanément épileptique (SER) et les convulsions tonico-cloniques induites chez le rat par stimulation de l’amygdale ou par ischémie globale.

Le topiramate est seulement faiblement efficace sur le blocage des convulsions cloniques induites par l’antagoniste du récepteur GABA-A, le pentylènetétrazole.

Prix et remboursement

Prix indicatifs

Les prix présentés sont uniquement à titre indicatif en tenant compte des dosages les plus fréquemment prescrits en préparation magistrale pédiatrique.
Ils sont TTC et calculés en fonction du coût des matières premières, des articles de conditionnement ainsi que du coût de la main d’œuvre et sont susceptibles de varier d’une pharmacie à l’autre.

30 gélules de 25mg à 45mg: Entre de 50€ et 70€
60 gélules à 75mg: Entre 150€ et 160€

Notice

Vous trouverez sur le lien suivant une notice directement téléchargeable et imprimable à destination de vos patients.

Notice

Ref.

Références bibliographiques

(1) Fabien Bruno. 2012. Doses maximales et doses usuelles en pédiatrie. 1ère édition. Paris. Les éditions porphyre. p. 151

(2) CNHIM Centre National Hospitalier d’Information sur le Médicament. Mise à jour le 24/03/2017. Monographie de l’Epitomax® 15 mg gélule, posologies [en ligne]. Disponible sur http://www.theriaque.org/apps/monographie

(3) Carol k. Takemoto, Jane H. Hodding, Donna M. Kraus. 2016. Pediatric and Neonatal Dosage Handbook. 23ème édition. Wolters Kluwer. P. 1800-1801

(4) Ignacio Valencia, Carmen Fons et all. 2005. Effocacy and Tolerability of Topiramate in Children Younger Than 2 Years Old. J Child Neurol. 2005;20(8):667-669.

CLASSE PHARMACOLOGIQUE

ANTIÉPILEPTIQUE

FORME GALÉNIQUE RÉALISABLE EN PRÉPARATION MAGISTRALE

GÉLULE / SUSPENSION BUVABLE